Pathologies

Dans ma pratique, je suis très souvent confronté à des patients qui présentent des tensions musculaires. 

 

Celles-ci s’expriment sous différentes formes : Contracture, mal de tête, blocage articulaire, lombalgie, tendinite, etc…

 

Et cette tension musculaire, souvent accumulée durant plusieurs années, aura dans la majorité des cas une origine unique : Le Stress

 

Le stress est un puissant stimulateur qui envoie au cerveau de nombreux signaux. En réponse à ces stimulations, le tonus global de notre corps augmente, tout comme la tension présente dans les muscles.

 

Par exemple, lorsqu’un patient vient me voir pour un problème à la mâchoire, pour des migraines, des acouphènes ou des douleurs cervicales, je suis presque certain de trouver une cause musculaire à ses problèmes.

Mon travail consistera alors principalement à relâcher le patient car tant que ces tensions seront présentes, il sera presque impossible d’envisager une récupération complète de l’articulation ou de la fonction musculaire.

Dans le domaine de la Kiné respiratoire, le stress joue également un rôle important. En effet, une personne stressée aura une respiration rapide, superficielle, fatigante et donc inefficace. 

 

En jouant sur des outils tels que la relaxation, la respiration diaphragmatique ou la marche rythmée, je peux apprendre au patient à mieux respirer, à diminuer sa fréquence respiratoire et par la même occasion son niveau de stress.

 

Des techniques globales comme le massage, l’assouplissement, les mobilisations passives ou la thermothérapie sont également très efficaces pour combattre ces tensions.

Malgré cela, il se peut que je ne parvienne pas à débloquer la situation, par exemple lorsque le stress du patient est d’origine physique et psychologique.

J’ai constaté qu’un travail pluridisciplinaire donnait de bien meilleurs résultats car ainsi nous pouvons aborder le problème via plusieurs approches, plusieurs visions et donc plusieurs solutions.

 

Une aide en nutrition, en hypnose, en kinésiologie, en relaxation, en ostéopathie ou naturopathie sont autant de possibilités qui viendront s’ajouter à la prise en charge kinésithérapeutique afin de combattre au mieux ce que je considère comme le mal du siècle, c’est à dire le stress.

Voyez ma pageGaël Vertongen

Photo_Epidaure_1

 

 Il est peu de maladies chroniques ou de troubles fonctionnels (maux physiques avec tous les examens normaux) qui ne soient pas sous-tendus par le stress. Pour soigner correctement, il est important de lobjectiver.

Pour cela, il faut prendre le temps de la consultation et jutiliserai lhoméopathie, les plantes, les minéraux et vitamines, soutenus par les résultats des analyses de sang, pour amener à retrouver un équilibre physique et/ou psychique. Mais il faudra très souvent utiliser des approches complémentaires: psychothérapie, nutrition, massage, soins énergétiques, approches plus subtiles comme la kinésiologie, la sophrologie ou lhypnosepour retrouver son équilibre.

Capture d’écran 2019-11-11 à 17.18.57

En tant que Naturopathe,  je souligne l’importance d’une approche globale de la santé car le stress peut être la conséquence  de  manifestations physiques mais aussi psychologiques ou vice versa. 

Notre corps nous parle, écoutons-le.

Il est important que la personne soit  prise en main en fonction de sa sensibilité, son vécu, son histoire, sa personnalité, en fonction de qui elle est et de ce qu’elle recherche et  cela à son propre rythme.

Pour dépasser ces stress et d’aller vers un mieux-être physique et moral, il est important de :

– retrouver les éléments déclencheurs, perturbateurs qui ont pu amener à cette maladie, ce mal-être ou cette douleur.

– mettre en lumière le sentiment, l’émotion, la frustration que cela a généré et voir ce qu’on a à en apprendre.

Cela aide à comprendre nos mécanismes de fonctionnements, nos croyances, nos pensées limitantes.

Tout cela afin de poser un autre regard sur ce que l’on vit et pouvoir en ressortir quelque chose de positif dans l’instant présent.  Le plus important n’est pas ce qui vous arrive,  mais ce que vous en faites.

On utilisera ces difficultés vécues comme un tremplin pour rebondir et en faire une FORCE ! pour une vie plus sereine, plus épanouie. Je vous aiderai à découvrir que vous pouvez être à 100 % acteur de votre vie, de votre guérison et du changement.

Nous travaillerons ensemble :

 – la pleine conscience

 – la cohérence

–  l’ancrage

 – la gratitude

–  la visualisation

Grâce au massage et aux Elixirs floraux  et  Fleurs de Bach que j’utilise de manière personnalisée,  vous pourrez apaiser votre mental. 

Nous verrons comment gérer  le  stress (boulot, maison, relationnel ou autre) et quelles sont les dispositions à prendre.  Que ce soit un nouveau mode de vie ou mettre en place de nouveaux projets à CT MT LT….

Mon but premier est que vous recouvriez l’énergie, la santé morale et physique  et  que vous trouviez ou retrouviez une joie de vivre, que vous puissiez  enfin rayonner  qui vous Etes vraiment.

Et s’il est nécessaire de recourir à l’aide d’ un autre thérapeute,  je vous orienterai  afin  qu’une aide synergique  vous aide  à  progresser  rapidement.

De mon expérience personnelle,  j’ai  appris que  travailler le tout en même temps  vous fait gagner du temps dans le processus de guérison, de l’énergie et de l’argent. 

Si vous ressentez que je peux vous aider dans votre cheminement, n’hésitez pas à me contacter.

Voyez ma page: Jovanna Comune

et mon site: https://jovannacomune.com

Jovanna

Le STRESS

La notion de stress chez les humains a été développée pour la première fois en médecine en 1925 par le Dr Hans Selye, médecin et chercheur à lUniversité Mac Gill à Montréal (Québec). Il reprit le terme de la mécanique des matériaux où le stress est une interaction entre une force et la résistance qua ce matériau.

Il en établit cette définition: « Le stress est la réaction de lorganisme face aux modificationscontraintes, exigences ou menaces de son environnement en vue de sy adapter ».  

Cette définition a évolué avec le temps et le stress est considéré comme « un déséquilibre entre la perception quune personne a des contraintes imposées par son environnement et la perception quelle a de ses propres ressources pour y faire face » (Agence européenne de sécurité et santé à Bilbao 1997)

La participation des émotions dans la gestion du stress est si incontournable que Klaus Scherer en 1999 estimait que « les sujets soumis à des expériences de stress sont en fait soumis à des expériences émotionnelles qui sont plus prolongées et/ou plus intenses que des épisodes d’émotions normales ».

 Toutes ces définitions pour comprendre que le stress, comme nous le nommons si aisément dans nos temps actuels, est connoté de nos émotions, de notre expérience de cette contrainte, de la mémoire de nos réactions précédentes mais aussi de certaines données génétiques. Nous ne sommes pas égaux dans la réaction aux contraintes, traumatismes ou exigences.

L’émotionnel est si présent que certains parleront de stress pour exprimer de leur anxiété.

Notre monde moderne actuel regorge de situations provoquant des réactions de stress: travail, famille, maladies… 

Pourquoi plus quavant ?

Le point le plus important à réaliser est la notion de temps. Nos vies sont tellement remplies, nos rythmes de vie si denses, notre besoin de nous connecter presque irrépressible, que nous ne trouvons ou ne prenons plus le temps de récupérer, parfois nous nen avons pas le choix. Avons nous du répit, prenons nous le temps de la récupération, prenons nous le temps de nous arrêter ?… dans la vie quotidienne et pas seulement pendant les vacances ?

Un stress aigu va en général être bien absorbé par notre organisme mais si ce stress se répète ou se prolonge au delà de nos prévisions, nos capacités peuvent sessouffler et nous mener à des troubles physiques et/ou psychiques. Cela peut commencer par des troubles du sommeil, des troubles digestifs, des douleurs diverses (dos, muscles, articulations, maux de tête), des palpitations, des difficultéà gérer le quotidien avec des troubles de mémoire, de lirritabilité, de limpatience, le besoin de prendre des stimulants (café….). La liste peut être longue.

Si ces étapes ne sont pas considérées, des problèmes plus importants peuvent se développer: Burn Out, hypertension, maladies inflammatoires chroniques (fibromyalgie, syndrome de fatigue chronique, maladies auto immunes), des états dépressifs ou anxieux, des cancers.

 Comment expliquer le lien entre le stress chronique et les atteintes physiques ou psychiques ?

Notre capacité à faire face au nouveau, au danger, aux contraintes… est soutenue par le système nerveux autonome ou système neurovégétatif, qui est connecté à notre cerveau émotionnel et à la mémoire, à notre système hormonal et à notre immunité. La sursimulation chronique de ce système va entrainer, via le cortisol, un état inflammatoire et des troubles de limmunité qui fragilisent nos organes, nos muscles, notre cerveau. De plus si notre corps na pas les éléments nécessaires (vitamines, minéraux,), les fonctions métaboliques ne peuvent se réaliser correctement et cela fragilise nos capacitéà réagir et à maintenir l’équilibre.

Le “stress” est défini par le Larousse Médical comme un « État réactionnel de l’organisme soumis à une agression brusque. »

Les exigences de notre société sont telles que nous sommes constamment confrontés au stress, que ce soit dans notre travail ou notre vie privée.

Parfois bénéfique, le stress est malheureusement souvent nocif pour l’organisme car il affecte notre santé physique et mentale.

En médecine générale, le stress et les troubles qui en découlent (angoisse, anxiété, surmenage, burn-out etc.) sont des motifs fréquents de consultation. Selon moi, le rôle du médecin généraliste est d’identifier les patients à risque de présenter un stress important afin d’éviter les conséquences néfastes qu’il pourrait engendrer.

La source du stress est souvent multifactorielle et l’aide de différents thérapeutes est donc nécessaire. Tous ensemble, notre tâche est de décomposer les différentes causes qui ont amené cet état de stress et de les solutionner pas à pas.

Ainsi, le patient atteint de stress tente de comprendre ce qui l’a amené à cet état, trouve des clés afin d’en sortir et, fréquemment, en tire des leçons pour que cela n’arrive plus.

Photo_Epidaure_2
Photo_Epidaure_6

Par ma pratique de la kinésiologie, je propose une approche globale faisant appel à un ensemble varié de techniques ayant en commun l’utilisation du test musculaire. Ce test est un outil pour dialoguer avec votre corps, il fait appel à la mémoire du corps afin de détecter les déséquilibres. 

En levant les blocages, les tensions, qui vous empêchent d’utiliser toutes vos ressources, je peux vous aider à dépasser votre stress, à rompre avec vos croyances limitatives et vivre plus sereinement. 

Les différentes techniques de Kinésiologie que je pratique permettent de rapidement établir un lien entre comportement et origine du stress. Les techniques basées sur la médecine chinoise (méridiens, 5 éléments, …) se révèlent pleine d’efficacité dans l’apaisement et la gestion des stress et des  émotions négatives mais également dans la diminution voire la suppression des douleurs chroniques. 

La kinésiologie est compatible et complémentaire avec différentes thérapies.

Voyez ma page:
Ségolène Chaput
Une bonne alimentation a un impact considérable sur notre santé psychique. 

N’entendons-nous pas régulièrement que nos intestins sont notre deuxième cerveau?

Stress, dépression, burn-out, troubles du sommeil,… je peux vous aider à lutter contre ces grands maux du siècle en adoptant une assiette pleine de vie et de couleurs.
  

 Voyez ma page: Ségolène Chaput

et mon site: https://www.lanutribysego.be/consultations-privees/

Capture d’écran 2019-11-11 à 17.09.30

mon outil: l’harmonisation.

L’harmonisation est une gestuelle sacrée qui apaise et vivifie le corps et l’âme. 
 
Pratiquée sur tous les points énergétiques du corps, elle peut être reçue par toute personne qui le désire, quelles que soient ses convictions.
 
L’harmonisation ne se substitue à aucune thérapie. Elle procure détente, légèreté et sérénité.